Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Actualités UGAL

20 millions de dollars pour un CMS gratuit

19 février 2009

Mathilde

L'information est tombée sur le site de Techcrunch, le fonds luxembourgeois Reinet Fund vient d'investir 20 millions de dollars dans Synthasite. Synthasite (qui avait déjà levé 5 millions de dollars fin 2007) propose un CMS hébergé pour créer des sites vitrines gratuitement à l'exception du nom de domaine qui est facturé 14,95 dollars par an.

Synthasite n'est pas un mauvais produit (on l'inclura bientôt dans notre comparatif). il permet de créer deux types de pages (simple ou de type blog), d'y inclure différents modules (images, texte..) dans une interface relativement intuitive. Là n'est pas le débat.

Quelle que soit la qualité de service qu'offre Syntahsite, une telle nouvelle surprend. Que le produit soit bon ou pas investir 20 millions dans une boîte qui ne vend rien (à part des noms de domaine) et qui propose ce que beaucoup d'autres font déjà...

Car la question est de savoir comment Synthasite va générer du chiffre d'affaires pour pouvoir amortir ses coûts et générer du cash. Le patron de Synthasite Vinny Lingham  revendique 1 millions d'inscrits (sans pour autant préciser combien parmi les 1 millions ont acheté un nom de domaine) et annonce de nouveaux services (payants) pour la fin de l'année.

Le modèle économique du gratuit

  • Il y a d'abord les modèles Open Source (comme Wordpress): on ne vend pas une solution mais on offre un service que l'on fait évoluer grâce à une communauté. Il n'y a pas de lourds frais de structure à amortir et on peut ensuite développer des prestations autour de la plate-forme. Wordpress vend par exemple un excellent outil anti-spam.
  • Il y a ensuite le gratuit contre publicité:c'est le cas de Jimdo dans les CMS hébergés et de bien d'autres services à commencer par Google et FaceBook
  • Pour le tout gratuit, quelle est la valeur d'une société? Cela dépend de son dégré d'innovation et de son nombre d'utilisateurs. Twitter est un bon exemple: malgré ses déboires du début, Twitter tient la route face à ses concurrents et a acquis un tel nombre de fans que le modèle publicitaire commence à être envisagé.

Revenons à Synthasite: comme le fait remarquer Techchrunch, Synthasite offre un service qui existe déjà et qui n'a rien de spécialement innovant.

Ensuite, l'idée de faire une version de base gratuite et de faire payer un premium contre des fonctionnalités supplémentaires n'est pas nouvelle sur le Web. Mais justement on le sait, un maximum de 10% de personnes souscrivent au modèle payant dans ces cas de figure. En revanche, il faut assurer un service pour les 90% d'autres sans compter que tous les efforts de promotion du produit (relations publiques, publicité) sont utilisés à 90% pour recruter des clients qui ne paieront pas 1 centime.

Investir 20 millions de dollars aujourd'hui dans ce type de modèle économique me semble vraiment très risqué. Dans la section recrutement du site Synthasite on peut voir que la société recrute notamment un contrôleur de gestion.... Il doit s'agir de contrôler les coûts parce que côté vente, les tableaux de reporting doivent être assez sommaires:  c'est 0 dollars ou alors 14,95 dollars avec un nom de domaine.

A suivre

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL