Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Le Cloud, une aubaine pour les TPE et PME

24 novembre 2011

Mathilde

Le principe du Cloud (informatique dans le nuage) n'est certes pas récent mais se développe à la vitesse grand V. Le fait de pouvoir déléguer les aspects techniques d'installation, de partage, de stockage et de sauvegarde à des sociétés tierces expertes présentent de très nombreux avantages, et ce, surtout pour les petites entreprises. Explications.

 

cloud
quelques exemples de services Web utilisés par UGAL sur le Cloud

1) Le Cloud c'est rapide

L’utilisateur délègue tous les aspects techniques à une société tierce quand il souscrit à un service sur le Cloud. Le service demandé est déjà disponible en ligne et fonctionnel. Que soit pour créer un compte email, un site internet, gérer sa facturation en ligne, la mise en place est extrêmement rapide puisqu’il n’y a rien à faire ou presque. Le logiciel étant déjà installé, l’utilisateur doit simplement créer un compte sur la plateforme. La complexité du paramétrage d’un compte utilisateur diffère bien sûr en fonction du type de service (et aussi du soin apporté à l’interface par l’éditeur), mais, en souscrivant à des services hébergés sur le Cloud, il n’y a pas de serveurs à monter ni de logiciel à installer sur les postes. On peut donc être opérationnel très vite.

Mettre en place une messagerie d’entreprise pour nos clients avec Google Apps nous prend 10 minutes, aussi parce qu’on connaît bien le logiciel et qu’on l’utilise en interne.

2) Le Cloud ce n’est pas cher

Le principe de facturation des logiciels sur le Cloud est le SaaS (Software as a service). L’utilisateur loue l’utilisation du logiciel, en général avec un abonnement mensuel sans engagement de durée. Dans ce tarif sont compris l’utilisation du logiciel mais également les frais de maintenance technique et fonctionnelle. Le logiciel devient une charge récurrente au budget maîtrisé et non pas un investissement lourd à amortir. La mutualisation des moyens permet aussi de réduire les coûts de revient du logiciel. Si tout le monde utilise la même version, il n’y a qu’une version à maintenir.

3) Le Cloud c'est facile

DIY, comme « do it yourself ». Les logiciels installés sur le Cloud sont accessibles via les navigateurs standards du marché : Firefox, Chrome, Internet Explorer que tout internaute a l’habitude d’utiliser. Les interfaces web sont plus ergonomiques que les logiciels propriétaires qui possèdent leur propre interface, liée au système d’exploitation :  on ne fait pas la même chose sur un PC que sur un Mac. En revanche sur le Web, bien qu’il existe des différences entre les navigateurs, celles-ci restent minimes. Un logiciel bien développé permet d’avoir accès aux mêmes fonctionnalités quel que soit le navigateur utilisé.

Rapide, pas cher et facile : une aubaine pour les petites entreprises

Il existe sur Internet une panoplie de services Web qui sont à portées de main. A la différence des grandes entreprises, les TPE n’ont pas les moyens d’avoir en interne du personnel technique qualifié pour gérer leur informatique. Comme un bon nombre des applications Web disponibles sont conçues pour être mises en place simplement et sans connaissances techniques particulières, les TPEs trouveront facilement une solution en ligne car leurs besoins sont plus standards et leur flexibilité plus grande.

Voilà par exemple la liste des services web que nous utilisons chez UGAL

Les trois services suivants nous économisent la maintenance en interne de serveurs e-mails (smtp, subversion, anti-spam, stats):

  • Postmark : pour envoyer les emails transactionnels qui partent automatiquement de nos sites (par exemple quand nos clients envoient des confirmations de commande aux leurs).
  • Critsend : pour envoyer les newsletters de nos clients au format texte.
  • Campaign Monitor : pour envoyer les newsletters de nos clients au format html

On utilise par ailleurs Beanstalk pour gérer le code source d’UGAL et Akismet pour valider le contenu des commentaires postés sur UGAL (anti-spam)

Pour les paiements, nous utilisons Paypal pour la facturation de nos clients en dollars et Ogone pour la facturation de nos clients en euros. Ces services Web sont également disponibles pour nos clients pour l’encaissement de leurs propres commandes. peuvent encaisser depuis leur site en utilisant ces services.

Et bien sûr, nous utilisons la suite bureautique Google Apps (plus de serveur mail ou de dossiers partagés pour la collaboration), Google Analytics pour les statistiques de visite, Dropbox pour partager et sauvegarder des documents, sans compter UGAL pour notre propre site internet.

Qu'est ce qu'on ne ferait pas sur le Cloud?

L'envers du Cloud c'est la garantie de l'accessibilité de vos données et aussi leur intéropérabilité. Avec le Cloud, vous n'avez plus la totale maîtrise des serveurs où sont stockées vos précieuses informations. Elles sont...sur le nuage et si vous voulez les récupérer, par exemple sur un autre système, quelles sont vos garanties?

Pour une grosse entreprise, posséder ses serveurs est un gage de sécurité et donc de confidentialité. Tout le monde n'a pas envie de stocker son carnet d'adresses sur les serveurs de l'incontournable Google ou sa gestion et sa comptabilité sur les serveurs d'un tiers. Le prix à payer pour cette indépendance est à la fois celui de l'infrastructure à mettre en place (serveurs et réseaux) et les frais de personnel.

Il n'empêche que le Cloud se déploie de plus en plus dans les grandes entreprises aussi, notamment dans des domaines où le Cloud répond particulièrement bien aux attentes des utilisateurs, comme par exemple pour la gestion des ressources humaines.

"L'outil permet à l'ensemble des salariés basés sur différents sites, d'échanger des informations RH. Par ailleurs, le contenu et les processus RH sont relativement plus volatiles et nécessitent dès lors des solutions plus flexibles pour soutenir et accompagner les évolutions constantes des pratiques RH."
Etude Pierre Audoin Consutants

 

Par ailleurs, de plus en plus d'éditeurs de logiciels "classiques" arrivent sur le Cloud, à commencer par Microsoft et son offre 365, concurrente de la suite Google Apps. Enfin, la législation évolue dans le but d'offrir des garanties aux entreprises, grandes ou petites, à propos de leurs données stockées sur le nuage. Bref, vous avez compris, le Cloud, on va tous y passer.

Voir aussi

Commentaire de Loic

16 janvier 2012 à 10:45 AM

Bonjour,

Votre article sur le cloud et les outils SaaS pour les PME cible bien les enjeux représentés par ces logiciels.
Pour notre part, nous utilisons Wimi, une plateforme de travail collaboratif en cloud. Wimi permet d'échanger des documents simplement, gérer des tâches, organiser des réunions, effectuer un suivi du temps et partager des agendas. C'est très pratique, pas compliqué à utilisé et ils ont même une application iPhone !

Je vous conseille d'y jeter un oeil : www.wimi.pro

Loic

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL