Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

RéférencementPratique

Faut il ouvrir un compte Facebook (si ce n'est pas déjà fait)?

20 septembre 2010

Mathilde

A la fin des années 1970, il y avait déjà Usenet. Ensuite on a vu apparaître en 1988 l'IRC (Internet Relay Chat), le premier service de Chat et enfin les forums Web dans les années 1990. Le principe d'ouvrir des sujets de discussions ou de partager des intérêts communs via le réseau ne date pas d'hier. Il était toutefois au départ réservé aux geeks purs et durs. Le fameux Web 2.0 a permis, entre autres, d'offrir une interface simple et accessible au commun des neuneus. Les réseaux sociaux se sont donc vulgarisés et répandus. On a vu ainsi naître Flickr, qui a d'ailleurs dépassé vendredi dernier les 5 milliards de photos stockées, et d'autres, plus généralistes, comme Twitter ou Facebook.

 

5 miiliardième photo postée sur Flickr
Cette photo de Yeoaaron serait la cinq milliardième photo postée sur Flickr



La question "pour attirer du trafic, faut-il ouvrir un compte Facebook" peut donc faire sourire les 15 millions d'utilisateurs français du plus couru des réseaux sociaux. Pourtant, cette question on me la pose souvent et il n'est pas si facile d'y répondre.

Comme d'habitude, on a tendance à croire sur Internet aux recettes magiques qui rendent riches et célèbres en deux temps trois mouvements, sans même lever le petit doigt.

Oui Facebook c'est du trafic

Facebook a aujourd'hui plus de 500 millions d'utilisateurs dans le monde. En mars 2010, pour la première fois depuis son lancement en 2004, son audience a dépassé, aux Etats-Unis, celle de Google. Facebook est vraiment omniprésent dans de nombreux pays : en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne...il talonne Google en deuxième position des sites les plus visités. (cf le classement Alexa par pays).

Tout le monde l'aura compris, Facebook attire du trafic. Chercher le trafic là où il se trouve c'est évidemment une bonne idée. Pour trouver des clients, des partenaires, améliorer le référencement de son site, communiquer sur ses nouveaux produits, Facebook est une excellente plate-forme.

Oui mais

Bien sûr Facebook a ses détracteurs : tout le monde a entendu parlé des écarts de son jeune dirigeant et des controverses au sujet de la politique de confidentialité du réseau social. Cela dit quelle boîte au succès fulgurant ne connaît pas des attaques?

Plus sérieusement, parlons un peu de la qualité du trafic généré par Facebook. Les amis de vos amis sont-ils vraiment vos amis? Sont-ils de bons relais d'opinion pour accroître la notoriété de votre entreprise? Annoncer sur Facebook par rapport à Adwords, est-ce plus rentable?
J'ai déjà cité Douglas A.McIntyre dans un article du Times qui expliquait que les réseaux sociaux n'étaient pas à ses yeux des endroits où un publicitaire pouvait cibler un groupe, dans la mesure où le publicitaire ne pouvait pas exactement savoir à qui il s'adressait. Plus récemment, une étude de emarketer montre qu'entre un abonné Twitter, un abonné à la Newsletter et un ami Facebook, c'est ce dernier qui est le moins efficace pour relayer une information et prêcher la bonne parole

Du trafic pour quoi faire

Aujourd'hui les grandes marques perdent du trafic sur leur propre site internet au bénéfice de leur page sur Facebook. "Coca-Cola qui dispose de 10,7 millions d'amis sur Facebook a vu la fréquentation de son site officiel diminuer de 40 % en un an". Pas étonnant alors de voir des services comme Bookset se développer, services qui permettent de vendre à partir de sa page Facebook, les articles d'une boutique en ligne.

En gros, créer une page Facebook risque de cannibaliser votre propre trafic et ensuite, il vous faudra trouver des subterfuges pour renvoyer les internautes sur votre site. Certes, le résumé est très rapide, mais tout de même il y a quelque chose d'illogique là dedans. Après on s'étonne moins de voir les bulles exploserer.

Attirer du trafic sur sa page Facebook c'est bien mais le but reste tout de même de faire du trafic sur son propre site Internet, celui qui vous appartient.

Conclusion

Utiliser Facebook à titre professionnel est une excellente idée pour se développer et accroître sa visibilité. Informer ses amis quand on sort un nouveau produit, pour qu'ils à leur tour relayent l'information, ça marche...pour peu qu'on ait le temps de se faire des amis sur Facebook et d'entretenir toutes ces relations amicales. Car, comme les publicités Adwords, l'écriture de billets sur un blog ou encore la conception d'une Newsletter, avoir une page Facebook efficace, ce n'est pas automatique : UGAL a une page Facebook, sur laquelle les billets publiés sur ce blog s'affichent automatiquement. On ne fait rien de plus pour promouvoir notre page Facebook, on n'a donc pas de visites sur Facebook, c'est très logique.

 

Barre ne navigation avec lien Facebook
Sur le site de yumyumlondon.com la barre de navigation
contient des liens vers les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Flickr.


Bref réussir professionnellement grâce aux réseaux sociaux en général et à Facebook en particulier, c'est possible. Il existe de nombreux conseils sur le Toile à ce sujet et même des outils spécialisés comme Sproutsocial qui permettent de mesurer le retour sur investissement dans les réseaux sociaux.

 


présentation (en anglais) de Sproutsocial, le CRM des réseaux sociaux.

 

Mais, si aujourd'hui en 2010 vous ne connaissez pas du tout Facebook, il est peut être un peu tard pour s'y mettre à titre professionnel, d'autant plus que rien n'est jamais définitivement acquis sur Internet. Même si Facebook est vraiment très loin d'être mort, on voit les services de géolocalisation pousser du coude,  des "Facebook open source" comme Diaspora pointer le nez tandis que le compteur de Tweets sur GigaTweet continue de tourner à toute allure...

Commentaire de Frédérique

21 septembre 2010 à 10:18 AM

Comme toujours des informations trés intéressantes ... Mathilde vous êtes une mine !

Commentaire de Laugier

30 mai 2012 à 07:09 PM

Je suis amandine

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL