Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Google Adwords et les redirections URL's

20 mai 2008

Mathilde

Une annonce Adwords est composée d'un titre (avec une URL de destination), de deux lignes de description et d'une URL à afficher.
Exemple annonce Adsense
Exemple d'annonce AdWords

Or depuis peu, Google Adwords a décidé de ne plus accorder de dérogation sur l'URL à afficher. C'est assez énervant.

Les règles très détaillées écrites par la G compagnie expliquent bien la raison du pourquoi : ne pas induire les internautes en erreur. C'est tout à fait louable. Si l'URL affichée est par exemple "www.petitelibrairiedequartier.com" et que celle-ci dirige sur "www.fnac.fr", l'internaute cliqueur pourrait à juste titre se sentir berné.

Jusque là tout est normal et d'ailleurs il n'y a pas si longtemps, Google validait les redirections d'URL sur dérogation, quand celles-ci avaient leur raison d'être....

Redirection d'URL : à quoi ça sert

Il est en effet tout à fait possible de redigirer une URL vers une autre. Il existe même des services en ligne qui permettent de le faire très facilement: Tiny URL comme XURL offrent l'avantage de raccourcir les URLs.

  • Avantage pratique : une URL courte est plus facile à mémoriser, moins longue à saisir
  • Avantage esthétique: une URL courte s'intègre mieux dans un bloc de texte
  • Huge URL s'amuse à proposer le contraire : rallonger une URL(sic). Les redirections d'URL peuvent même avoir un aspect ludique.

Plus sérieusement, les redirections d'URL ont également un gros avantage technique car elles permettent également d'optimiser l''architecture et la maintenance d'un site, par exemple dans le cas de site multilingues.

Grâce aux redirections d'URL, on peut concentrer l'architecture autour du .com et ainsi mutualiser l'hébergement, faciliter le référencement des sites (les petits fleuves font de grandes rivières). Plus précisément, on créé des sous domaine vers lesquels on redirige les noms de domaine locaux.

Exemples

www.apple.com

  • www.apple.fr redirige vers http://www.apple.com/fr/
  • www.apple.de redirige vers http://www.apple.com/de/
  • www.apple.es redirige vers http://www.apple.com/es/
  • etc

www.dell.com

  • www.dell.fr redirige vers http://www1.euro.dell.com/content/default.aspx?c=fr&l=fr&s=gen
  • www.dell.de redirige vers http://www1.euro.dell.com/content/default.aspx?c=de&l=de&s=gen

et bien plus modestement

www.ugal.com

  • www.ugal.fr redirige vers http://fr.ugal.com

Deux poids, deux mesures :

Aujourd'hui une annonce telle que l'exemple ci dessus ne sera pas validée par la G compagnie.

  • Explication en ligne : URL à afficher inexacte
  • Explication par email : "L'URL à afficher doit refléter exactement L'URL du site Web, faire partie du domaine de destination de l'annonce et inclure l'extension de domaine (.com, .net, ou .org). Les extensions de domaine doivent correspondre."

Quoi qu'en pense la G compagnie, il est plus facile de communiquer sur www.ugal.fr que sur http://fr.ugal.com et j'ai bien du mal à croire que cette "réglementation soit destinée à m' aider à garantir l'efficacité de mes campagnes publicitaires AdWords".

J'ai aussi bien du mal à croire que la règle soit la même pour tout le monde: une recherche sur sur Dell propose en effet en lien sponsorisé ceci:

 

Annonce Dell

Or, on l'a vu www.dell.com/fr renvoie sur l'URL http://www1.euro.dell.com/content/default.aspx?c=fr&l=fr&s=gen.

Dell a des arguments économiques que UGAL n'a pas , et qui doivent justifier que Google fasse une exception. Les petits annonceurs n'ont quant à eux qu'à se plier aux règles ou aller voir ailleurs, ce qui n'est pas évident quand on connait la position dominante de Google et ce particulièrement en France où Google affiche une part de marché de 90%. Aux USA, la part de marché de Google est de 60 %

 

 

Commentaire de infoinutile.com

15 février 2010 à 03:07 PM

Article intéressant mais votre exemple va dans le sens de la justif de Google: le nom de domaine (dell) et l'extension (.com) sont respectés.

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL