Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Référencement

Journal du référencement :enquête dans la nébuleuse du référencement

26 août 2008

Mathilde

Pour être numéro un sur un mot clé, il faut utiliser une bonne plate forme pour son site web et mettre les bons mots clés. C'est alors très simple d'être bien positionné. Par exemple UGAL est numéro un sur 317.000 sites en ce moment sur l'expression "créer un site internet pour garage".
Le truc? Créer une page qui s'intitule "créer un site internet pour garage" et placer les mots clés partout sur la page.

UGAL numero 1 en résultat de recherhce naturel

Cette technique fonctionne à partir du moment où 1) la plateforme est bonne et 2) personne n'a la même idée que vous. En gros, si demain quelqu'un utilise UGAL (ou par exemple Wordpress qui est aussi une excellente plate forme pour le référencement) pour faire la même chose que nous, il nous piquera notre première place. En l'occurrence on s'en fout, l'expression ne rapporte pas de visites ;-)

Sur des mots clés très concurrentiels, c'est à dire très demandés dans les moteurs de recherche, le poids des liens entrants (backlinks) est très important. Comme le contenu et la qualité de la plate forme (ou du code) ne suffisent plus, c'est le nombre et la qualité des liens (backlinks) qui feront la différence dans les classements.

Les sociétés qui vendent des prestations de référencement le savent bien: le mot clé "référencement" est d'ailleurs très cher (plus de 28 millions de sites référencés dans Google). Les professionnels usent donc de ruses pour créer des liens et améliorer leur positionnement.

Voilà comment ça marche avec pour exemple une petite analyse des backlinks du site le journal du referencement.

Le journal du référencement :

Le journal du referencement est un site qui récupère les actualités (Flux RSS) d'une cinquantaine de sites Internet qui traitent du référencement. Aucun contenu n'est original, tout est repris depuis d'autres sites dont la liste est disponible dans la colonne de gauche du site.

Description de la page d'accueil

Au centre de la page on trouvera le contenu, c'est à dire les titres des articles repris ailleurs. Si la source est citée, le lien renvoie vers la copie de l'article (partielle ou totale) sur le site du journal du referencement.

Autour du contenu on trouvera:

  • 1 - La liste des sites sources : les liens ne pointent pas vers les sites, mais vers une page du site "le journal du référencement".
  • 2 et 3 - Pubs affichées via Adsense (le système d'annonces de Google).
  • 4 - Les indispensables boutons de syndication RSS.
  • 5 et 6 - 2 fils RSS sont bien mis en avant : ceux de Abondance et de Webmaster-Hub.
  • 7 - La mention "2006 - 2008 par IDF.net - partenaires : MoteurZine SEOgame", mais pas d'à propos ou de qui sommes nous.
Page d'accueil du journal du référencement

Puisque le journal du référencement se réfère à IDF et à Moteurzine, regardons ces sites de plus près en guise d'à propos avant de revenir sur le journal du référencement.

Qui est IDF

Le site IDF affiche deux pages visibles

  • la page d'accueil présente sommairement la société IDF "IDF est une société Internet ...TPE comme aux artisans, commercants ou associations. " Les liens des sites créés est disponible sur cette même page (certains liens sont morts)
  • une deuxième page contact avec les coordonnées complète de la SARL IDF (adresse, téléphone, mail et SIRET)

IDF est une sorte de site écran, pas mis à jour depuis belle lurette . La sarl IDF gère une vingtaine de sites que l'on pourrait classer en 3 catégories

1) Un site éditorial sur le référencement pour se crédibiliser : Moteurzine.
2) Un site exhaustif sur le référencement pour attirer du trafic et vendre de l'espace pub adsense: Le journal du référencement.
3) Plein de petits sites beaucoup moins visibles à priori :des annuaires, des jeux, des sonneries de téléphone, des sites adultes, des sites de crédit auto et aussi refgratuit.com et refpayant.com (sic) qui proposent des prestations de référencement.
Ces sites sont soit des sociétés de service qui vendent du référencement, soit des fermes de liens, c'est à dire des sites dont l'unique but est de fournir des liens vers d' autres sites. Du coup, malgré son assez pauvre contenu, le site IDF a un PR de 5 et 204 backlinks. Qui offrent ces liens à IDF? Principalement les autres sites détenus par la sarl IDF, à savoir

  • moteurzine.com
  • journal-du-referencement.com
  • top-biere.com
  • refgratuit.fr
  • elibra.org
  • annuaire.org
  • top-cocktail.com
  • refpayant.com

D'autres sites comme rencontrelove.com, pressotech.com, conception-site-web.info, mavicanet.com qui à priori n'ont rien à voir avec IDF pointent également vers lui.

Continuons notre enquête avec Moteurzine ...

Qui est Moteurzine

Moteurzine se présente comme "le bulletin francophone des spécialistes des outils de recherche". Les spécialistes interviennent via des chroniques et ajoutent à leurs articles un (ou plusieurs) lien(s) vers leur(s) site(s). Moteurzine offre ainsi des liens vers une palanquée de référenceurs, les fameux spécialistes : aposition.com, arkantos-consulting.com, refrapide.com, deepindex.fr. trellian.fr.
A côté des sociétés de prestations de services, sont également cités des annuaires comme infos-villes.com ou encore des forums comme webmaster-hub.com, vous savez celui qui est bien mis en valeur sur le journal du referencement.

Au niveau du contenu, cela ne vole pas toujours très haut (à mon goût en tout cas). Par exemple, la chronique de David BERDAH : mise en avant d'un nouveau service (en omettant de dire qu'il lui appartient) et quelques lignes sur les derniers potins google, piochés ça et là sur le Web.

En regardant les backlinks de Moteurzine (PR 5 et 1.120 backlinks), on se rend compte qu'il y a évidemment plus de backlinks "de bonne foi" que sur IDF, les articles postés par Moteurzine étant tout de même plus intéressants que le contenu d'IDF. Ainsi quand blog.web-marketer.net met dans sa blogroll moteurzine, cela peut paraître naturel.

En revanche en fouillant un peu, on trouve plein de petits sites de type jeu, annuaires ou des blogs comme: annuaire-fr.com, dico.micro.info.free.fr, districyclemarseille.com, jouer-et-gagner.123.fr. ...
Le point commun de ces sites? Ils affichent tous cette petite icône animée

 

 

laquelle pointe respectivement sur refgratuit.fr refpayant.com et enfin.fr, 3 sites appartenant à la sarl IDF, à qui appratient aussi Moteurzine . Vous me suivez?

Conclusion

On pourrait se dire que la valeur ajoutée du journal du referencement serait de regrouper toutes les informations sur le référencement. Pourquoi pas. Au lieu de s'abonner aux fils RSS (ou de lire) plusieurs sites qui traitent du référencement, n'avoir qu'un seul point d'accès pourrait être intéressant....

Faites le tri :

Là où le bât blesse c'est que le site du journal du référencement n'apporte aucune valeur ajoutée: le site emprunte (avec ou sans accord) le contenu d'autres sites, ce qui lui permet d'avoir un site bien indexé grâce au contenu des autres (PR 5 et 107 backlinks), sur une thématique fort demandée ( le référencement). Mais, au delà de ces aspects techniques et mercantiles, le journal du référencement n'offre ni un bon travail de tri, ni une quelconque analyse vis à vis du contenu copié : c'est du vrac.
Par exemple, on a le droit à un billet intitulé "Pidgin 2.5.0 : messages hors ligne et statut perso pour MSN" copié du flux technologie de Yahoo!, de l'intérêt de placer des liens au sein du contenu du blog de Sébastien Billard , les questions neuneus du forum de Webmaster Hub et, pour finir une news d'un certain Balluche, (copiée du DiggLike Wikio). Balluche est quant à lui très fier d'annoncer à la terre entière que son bog a un PR 3.

Déontologie :

La déontologie des sites IDF est très border line. Le but reste de faire du trafic avant tout pour vendre des pubs, vendre des liens et vendre des "prestations" de référencement. Tous les moyens sont bons: déposer culturesexe.com paris-voyance.fr ou mysexycelebs.com (IDF) ou copier du contenu (journal du référencement). Cela fonctionne sûrement pour les sites IDF , il serait intéressant de voir si la même armada est mise en place pour les clients des spécialistes des outils de recherche qui contribuent à Moteurzine....

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL