Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Solutions pour site internet

Et votre panier, il est comment?

22 mars 2011

Mathilde

Le panier de votre e-boutique est un élément stratégique. Il doit être accessible et sa validation (paiement) doit être rapide. Chaque fois que l’internaute doit cliquer pour franchir une étape, vous risquez de le perdre. D’ailleurs si vous avez mis en place pour votre boutique en ligne des URLs de suivi spécifiques pour les différentes pages du processus de commande, vous pourrez constater qu’à chaque étape, des internautes sortent. Bref, moins il y a d’étapes et mieux c’est.

Cela dit, commander en ligne est un acte délicat. L’internaute doit se sentir en confiance. Seules des mastodontes du e-commerce comme Amazon peuvent se permettre de mettre en place les boutons « achat en 1 clic ». Un e-commerçant plus modeste ne peut ni se permettre de brûler les étapes car il doit acquérir la confiance de ses clients, ni de développer une machine de guerre comme l'a fait Amazon car il n'en a pas les moyens.

Quels sont les éléments importants pour un panier?

 

Panier

 

Un panier accessible

L’Internaute doit pouvoir accéder à son panier rapidement. C’est à partir de celui-ci qu’il valide sa commande. On peut mettre un lien « panier » dans ses(s) barre(s) de navigation et/ou afficher un Widget « panier ».

Le bouton « ajouter au panier » est disponible dans la fiche produit. Il doit être situé près du prix et bien ressortir. Une fois que l’internaute a ajouté un produit, il faut qu’il puisse constater que sa requête a bien été prise en compte. Il y a plusieurs solutions :

  • afficher un message
  • mettre à jour le Widget « panier »
  • diriger directement l’Internaute dans le panier

Un panier bien dosé : par trop d’informations, mais rassurant

Le panier récapitule la commande en cours et permet de la finaliser. Le processus de commande et ses différentes étapes doivent y être expliquées clairement. Avant de valider le panier l’Internaute doit connaître les frais de livraison, les délais de livraison ainsi que les moyens de paiement disponibles. Il est nécessaire de mettre un lien vers les CGV. Il faut aussi mettre un bouton « continuer ses achats » pour permettre à l’Internaute de retourner facilement dans la boutique.

Les quantités commandées doivent être modifiables facilement. Les boutons +/- sont un peu datés et pas toujours réussis graphiquement. Il est plus ergonomique de laisser l’internaute modifier directement les quantités dans le champ et de valider via un bouton ou directement avec la touche « entrée » de son clavier.

Respecter ses clients

L’objectif du client est de commander rapidement. Celui du e-commerçant est de se constituer un ficher clients qualifié. Si l’Internaute comprend qu’il doit fournir son adresse et son numéro de téléphone lorsqu’il commande, le fait de l’obliger à créer un compte et/ou de fournir au commerçant plein d’information reste très discutable. Quand les internautes achètent en ligne, ils veulent que le processus soit rapide, simple et ne veulent surtout pas se sentir harcelés : au supermarché, les caissiers ne les bombardent pas de questions sur leurs identité et habitudes. Ils se contentent de leur indiquer le montant de leur panier et de leur demander via quel mode de règlement ils souhaitent payer.

Limiter les étapes

L’Internaute doit pouvoir saisir son adresse de livraison avant de procéder au règlement. Une fois choses faites, un message de confirmation de commande doit être affiché. C’est le minimum et souvent cela suffit amplement. Bien entendu, cela dépend aussi du type de produits que l'on vend mais il faut avoir conscience que multiplier les choix et les étapes, rallonge d’autant le processus de commande. Avoir un processus de commande rapide est un avantage.

Commentaire de Pierre

22 mars 2011 à 12:10 PM

"le fait de l’obliger à créer un compte et/ou de fournir au commerçant plein d’information reste très discutable"
A ce propos la dernière version de la plateforme ecommerce PrestaShop permet désormais de sauter l'étape de l'ouverture d'un compte avant le paiement. C'est une page qui se tourne, et une lourde page ;-)

Commentaire de mathilde

22 mars 2011 à 12:24 PM

merci pour cette info, ça me semble dingue que de plateformes comme Prestashop aient pu imposer la création de compte.

Commentaire de Mélanie

25 juin 2011 à 05:05 PM

Il est fortement conseillé de proposer de nombreux moyens de paiement en ligne mais aussi de les expliquer... Les internautes considèrent l'étape du paiement comme cruciale et psychologiquement chargée d'émotion car on touche directement à leur argent. A la différence d'une boutique physique où un échange humain rassurant peut prendre place, l'e-commerce et le paiement en ligne ne comportent pas vraiment ces aspects de "confiance relationnelle".

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL