Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

e-commerce

L'éclosion des nouveaux moyens de paiement

22 avril 2013

Mathilde

J’ai lu ce matin un billet hébergé sur Zdnet concernant les nouveaux moyens de paiement sur Internet « De PayPal à PayZen, ce qui se trame pour repenser l’expérience du paiement ». L’auteur, loin de vouloir faire une étude exhaustive des différents moyens de paiement disponibles sur Internet, en présente trois: Paypal le leader, Square et Payzen deux de ses challengers.

Il est toujours intéressant de découvrir un article qui traite d'un autre sujet que de Google (et ses lunettes), de Yahoo (et la fermeture des ses services) ou de Facebook (et sa nouvelle Home). Pour autant le billet était tout de même assez incomplet, à plusieurs titres.

© Heike Jestram - Fotolia.com
© Heike Jestram - Fotolia.com

Allo ? Tu parles de moi et tu ne fais même pas de liens ?

A noter que la pratique qui consiste à ne pas faire de lien n’est pas l’exclusivité de ZDNet. Beaucoup de sites font encore ça. Je trouve cela aberrant : quand un billet traite d’une entreprise, d’une personne, d’un produit, d’un concept, il est particulièrement étonnant de ne pas trouver de liens qui pointent vers le site, le blog, la page Facebook ou Wikipédia du sujet en question. C'est un service que l'on rend en lecteur qui veut en savoir plus.

Dans l’article en question, il n’y a pas de liens vers Paypal ce que l’on peut comprendre, qui ne connaît pas Paypal. En revanche, côté challenger Square ne reçoit aucun lien, alors que Payzen est très clairement chouchouté : un premier lien vers Lyra Network l’éditeur de Payzen, un deuxième sur le site dédié de Payzen. En plus le site de Square (https://squareup.com/) n'est pas évident à trouver. Ce n'est pas sympa pour les lecteurs qui veulent aller plus loin.

Un lien, surtout depuis un media comme ZDnet, va améliorer le référencement du site destinataire et aussi générer un pic de visites. Pourquoi Square et Paypal n’ont pas reçu de liens alors que Payzen en a eu deux ? La réponse est dans les commentaires : parce que Payzen est français.

A l’huile ? Tu titres sur un truc et tu parles d’autre chose

Le syndrome Montebourg ne me dérange pas. J’ai moi même mis en avant dans un billet les produits français vendus sur des sites marchands conçus avec UGAL. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas titrer sur « Payzen , le challenger français de Paypal et Square»

En lisant « repenser l’expérience de paiement » je m'attendais aussi à lire quelque chose sur Bitcoin, dont on arrête pas de parler.

 

Bitcoin Explained from Duncan Elms on Vimeo.

 

Quant aux applications de paiement qui vont faciliter la vie des intégrateurs, des e-commerçants et de leur clients en leur permettant de contourner les procédures lourdingues des banques, je pense aussi à Stripe ou à Baintree qui sont très innovantes.

Parler paiement sans parler d’argent

Aujourd'hui pour encaisser des cartes bancaires sur son site, le e-commerçant doit s'adresser à sa banque et à un opérateur de service de paiement. La banque lui fournit un numéro de VAD électronique, l'opérateur fait la passerelle entre le site et la banque. D'un point de vue ergonomique, ces systèmes ont pris un sacré coup de vieux et n'ont pas beaucoup évolué.

Aussi génial que soit un système, son coût est primordial. Chez UGAL on surveille surtout Stripe qui serait vraiment une solution idéale pour nos e-commerçants et aussi Baintree qui correspondrait plus à nos besoins. Ces solutions ne sont pas encore disponibles en France. Cela dit, le problème, c’est leur prix. Même si ces applications sont vraiment sexy, elles restent aujourd’hui chères quand on les compare à une solution de type Ogone.

Il est évident que l'avenir appartient à des solutions universelles, plus simples à mettre en place et à utiliser. Quelle solution parmi Square, Payzen, Stripe , Baintree ou d'autres émergera? A suivre...

Commentaire de fcharles

27 avril 2013 à 03:08 PM

La prochaine fois je ferais plus de liens!
Merci de m'avoir fait découvrir Strophe et Baintree, je vais regarder de plus près, je ne connaissais pas. Peut être pour un prochain article

Commentaire de Mathilde

27 avril 2013 à 03:17 PM

c'est Stripe..pas Strophe ;-)

Commentaire de Bruno TRITSCH

6 mai 2013 à 01:40 PM

Bonjour,

Je m'étonne franchement qu'aucune banque française n'ait encore sorti un système du type de Paypal.
Comme vous le dites leurs systèmes de paiement sont totalement archaïques et chers pour les petites boutiques qui ne développent pas encore de chiffre d'affaire important, ce qui est le cas de la majorité.
Je suis tout de même curieux de connaître le volume des transactions en ligne réalisées par Paypal en France, au détriment de nos banques.
Il faudra bien tout-de-même que de réels concurrents émergent, car certains obligations sur Paypal sont dérangeante, comme l'obligation de leur signer une autorisation de prélèvement sur votre compte bancaire, y compris si Paypal ne vous sert qu'à encaisser!

Cordialement,

Bruno

Commentaire de Alain

9 mai 2013 à 09:00 PM

Bonjour,

Concernant Paypal, il est difficile d'avoir des chiffres car ils ne sont pas publics, mais la France résiste mieux que les autres pays à leur pénétration.
Pourquoi?
Parce que les banques françaises (qui bcp ont tendance à être accusé d'être des voleurs) ont les taux de commissions bancaires les plus faibles du monde (merci le GIE carte bancaire qui a su créer l'interbancarité seule capable d'avoir permis un système moins coûteux qu'ailleurs).

Donc Paypal reste utilisé en majorité par des petits marchands qui démarrent avec parce que soit la banque met du temps à instruire le dossier, facture un compte pro en plus des commissions carte bancaire et tout cela fait reculer les petits.

A l'étranger les commissions se rapprochent des commissions acquéreurs.
Quand vous êtes en 0,5 et 1% en France, vous serez au minimum à 2% à l'Etranger. Et 2% est un bon taux pour une carte domestique. Si la carte est étrangère c'est plutôt entre 3 et 4%
Donc Paypal est en proportion relativement moins coûteux que l'acquéreur local.

Exemple de commission d'un acquéreur anglais
(on est loin de 0,5 à 1% français).

Visa Classic / Gold / Platinum 3.0000%
Visa Purchasing 3.5400%
Visa Business 3.5400%
Visa Corporate and All Other 3.5400%
Visa Premium Credit 3.5400%
Visa International Debit 3.5400%

MasterCard Standard / Gold / Platinum 3.8200%
MasterCard Purchasing 2.4000%
MasterCard Business 4.3300%
MasterCard Corporate and All Other 4.3300%
MasterCard Premium Credit 4.3300%
MasterCard International Debit 4.3300%
International Maestro 4.3300%

Ensuite les paiements Paypal ne sont pas totalement au détriment des banques françaises.
Car Paypal a besoin d'une banque française pour encaisser les cartes bancaires françaises.
Et quand vous payez avec une carte française chez Paypal, vous payez BNPP!

Concernant le chouchoutage de Payzen:
---------------------------------------------------

Chère Mathilde,

pour une fois qu'une société 100% française, indépendante de fonds, familiale, centrée sur ses collaborateurs qui sont son capital principal, partie de 0 en 2001 avec un chômeur et un retraité, qui a réalisé 50M€ de CA en 2012 avec 100 collaborateurs, qui prévoit au moins 55M€ en 2013, réussit sur le marché du paiement avec un développement international (France, Brésil, Allemagne, Suisse, Autriche, Belgique, Inde, Afrrique?..), cela mérite un peu de chouchoutage.

Quand ce n'est pas Ingenico qui rachète, c'est Verifone l'américain qui achète.
Donc moi, je suis plutôt content que cette société soit gauloise et résiste aux plus gros et aux fonds qui lui font les yeux doux.
Son développement est constant depuis 12 ans. pas mal par tant de crise?

Et si je vous dis que Lyra a payé en 2012 autant d'impôts sur les sociétés que Google France, je me permets de vous demander où est l'erreur?
Cela méritait bien 2 liens de la part de Zdnet.

La France est un tout petit pays, dont on ne vante pas assez la qualité de ses entrepreneurs. Et comme c'est un tout petit pays, sans développement international il est difficile de grandir.

Dire que les systèmes de paiement ont pris un coup de vieux c'est ignorer les nouvelles plateformes de paiement.

Commentaire de Mathilde

10 mai 2013 à 10:49 AM

merci Alain pour ce commentaire très documenté.
Il est vrai que la France bénéficie de taux très avantageux. Aux USA c'est beaucoup plus cher, aussi parce qu'il y a plus de fraudes car le code pin n'est pas utilisé pour payer en magasin http://en.wikipedia.org/wiki/Interchange_fee#By_region
Sinon, je n'ai rien contre le fait de chouchouter les produits français. Je trouve d'ailleurs très bien que Payzen propose des solutions innovantes sur un marché qui en a bien besoin. C'est surtout l'article que je critiquais : à mon avis mal titré et mal édité sur un sujet qui m'intéresse.
Pour finir, les nouvelles solutions qui arrivent sont vraiment sexy mais , sauf erreur, elles sont encore beaucoup plus chères que les solutions "classiques" utilisées actuellement.
merci

Commentaire de Marco

23 septembre 2013 à 02:30 PM

Bonjour,

Il est vrai que cela fait du bien de faire un peu de publicité et de soutenir des entreprises françaises pour une fois. Mais je voulais simplement ajouter que les solutions sont vraiment multiples et que la solution de paiement en ligne ne se résume pas aux firmes américaines ou françaises. D'autres, encore beaucoup moins connus, en Europe par exemple (http://www.paymill.com/fr-fr/), sont (ce n'est que mon point de vue) beaucoup plus compétitives et efficaces, et d'autant plus quand on les compare aux banques traditionnelles.

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL