Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

e-commerce

Comparateurs de prix : pour ou contre?

29 mars 2011

Mathilde

Si les moteurs de recherche sont une bonne réponse à la recherche informationnelle et navigationnelle (cf. Avant de choisir ses mots clés, comprendre la recherche), ils ne sont pas toujours efficaces dans le cadre d’une recherche transactionnelle. Quand l’internaute souhaite acheter un article en ligne, il aura besoin de voir le prix et le visuel du produit dans la page de résultat. C’est pour répondre à cette demande qu’il existe des comparateurs de prix.

Les comparateurs de prix sont un des plus vieux services Web. Selon Wikipédia, LeGuide a été créé en 1998, Kelkoo et Ciao en 1999. Le principe d’un comparateur de prix consiste à regrouper sur un seul site les catalogues produits des sites marchands. Un moteur de recherche et un annuaire permettent à l’internaute de chercher et de voir sur une seule page, toutes les offres concernant un même produit (ou une même gamme de produits).

Résultat de recherche sur LeGuide
Résultats de recherche sur LeGuide

 

Quand on a une boutique en ligne, on peut se poser la question d'intégrer son catalogue produits aux comparateurs de prix. Est-ce une bonne idée ou pas?

Visibilité et trafic

L'avantage pour un e-commerçant est bien sûr d'être présent sur d'autres sites, ce qui va accroître sa notoriété. Les commerçants partenaires, comme on le voit sur l'image ci-dessus, sont signalés avec leur logo et un lien redirige l'internaute sur la fiche produit du site marchand. Selon Nicolas Jornet, Directeur France de Kelkoo, les comparateurs peuvent générer entre 1 à 3% du trafic. Ce chiffre dépend bien sûr de la concurrence mais aussi de votre investissement. A l'instar d'Adwords, chaque clic effectué depuis un comparateur de prix vous sera facturé.

Limites des comparateurs de prix

Pour l'Internaute

Un comparateur est censé être objectif et neutre dans le service qu'il offre. L'excellence des résultats fournis par le moteur de recherche de Google est la clé de son succès. Les comparateurs de prix, à contrario,

  • ne sont, d'une part, pas exhaustifs (seuls les produits des e-commerçants partenaires sont affichés).
  • certains comparateurs de prix proposent en premier les produits des sites de e-commerce qui les rémunèrent le plus.

Pour la boutique en ligne

La valeur d'une boutique en ligne réside notamment en la richesse son contenu. De bonnes fiches produit avec de belles photos et une description pertinente sont une des clés de la réussite d'un e-commerçant. En "donnant" son contenu d'autres sites, l'e-commerçant contribue au fait que les comparateurs de prix sortent souvent en première position sur les moteurs de recherche et attirent de ce fait le plus gros du trafic. C'est un peu comme tendre le bâton pour se faire battre..

Verdict

Pour une boutique en ligne s’inscrire sur un comparateur peut être une bonne démarche dans le cadre d’un lancement par exemple. Comme Adwords, c’est un levier que l’on peut actionner pour acheter des visites. Comme avec Adwords il faut toutefois surveiller la rentabilité de la méthode.

De facto, les comparateurs de prix cannibalisent pas mal les visites, même dans le cas d'une recherche informationnelle. Si vous cherchez dans Google des informations sur un produit, il n’est pas rare que les premiers liens proposés soient des liens vers les comparateurs de prix. Les comparateurs ressortent parce qu’ils ont une bonne densité de mots clés sur une thématique donnée mais aussi, pour certains, parce qu’ils usent de moyens pas très orthodoxes pour améliorer leur référencement (spam dans les commentaires, création de pages satellites). Cela agace les fabricants ou distributeurs officiels, mais aussi les consommateurs qui ne trouvent plus ce qu’ils cherchent dans la première page de Google. Récemment, Google a d’ailleurs pénalisé le comparateur de prix Beat that Quote (racheté par Google) après que Aaron Wall, star du référencement, a expliqué comment Beat That Quote trichait pour cannibaliser les visites.

Etant donné la pléthore d’offres disponibles, les internautes sont demandeurs d’outils de comparaison et d’avis clients. En revanche, les internautes murissent et deviennent plus méfiants. Les comparateurs « classiques » qui visent les produits de grande consommation manquent de transparence et n’apportent pas assez de valeur de ajoutée. Il y a beaucoup de publicité, peu de contenu original et on n’est pas vraiment sûr d’y trouver la meilleure offre.

Ce problème est dû sans doute à la grande diversité des produits comparés. L’avenir est peut être dans les comparateurs spécialisés. Kayak, l’un des meilleurs pour comparer les billets d’avion, est un excellent exemple : les outils fournis par le comparateur (notamment le moteur de recherche) sont adaptés au secteur, l’offre proposée est exhaustive et la rémunération de Kayak provient uniquement des publicités.

 

KAYAK page de résultats
Kayak, Page de résultats

 

Kayak a adopté le même modèle que Google. Les résultats sont objectifs et exhaustifs, seules les publicités affichées dans une colonne à droite, sont sources de rémunération. Ce modèle est une sorte de garantie pour l’internaute. Kayak n’a pas d’intérêt à privilégier une offre par rapport à une autre et Kayak ne vend pas de billets d’avion. Son intérêt réside à proposer un excellent comparatif afin d’attirer du trafic et de vendre de la publicité contextuelle.

Bref, vous l’aurez compris, je ne suis pas convaincue de l’intérêt des comparateurs de prix "classiques". En tant que consommatrice, je ne les utilise pas. Et si j’avais une e-boutique, je les testerais bien sûr mais avec un a priori négatif.

Et vous ? Que pensez-vous des comparateurs de prix ?

Commentaire de Jean - UGAL

30 mars 2011 à 12:13 AM

Les comparateurs de prix ne montrent pas les frais de livraison, ce qui fait souvent la différence pour les produits de grande marque (elles imposent souvent un prix public). Pour ce type de produits, je vais en général directement sur amazon.com, la qualité de leur service est difficile à battre, et je sais que le prix sera toujours très compétitif quand ce n'est pas le meilleur (sans doute 99% des cas).

Les marques moins connues ne sont pas sur beaucoup de sites, laissant aux comparateurs peu de choses à comparer... Je vais alors directement sur le site du fabricant ou du distributeur.

Commentaire de Mike

30 mars 2011 à 11:16 AM

personnellement les comparateurs ça me saoule

Commentaire de François

31 mars 2011 à 06:17 PM

Je n'en pensais pas grand chose avant d'avoir lu votre billet, mais maintenant, je me méfierais de leurs résultats! Merci pour la clarté de la démonstration.

Commentaire de comparer le prix

6 avril 2011 à 05:11 PM

Certains comparateurs de prix proposent en premier les produits des sites de e-commerce qui les rémunèrent le plus. C'est pour cela que je vous encourage à découvrir "comparer-autrement.com" . L'affichage des prix est faite du moins cher au plus cher et promotion incluse !

De mémoire, le projet serait toujours en test.

Commentaire de pneus

27 avril 2011 à 11:14 AM

Les moteurs de recherche ne sont pas plus ou moins objectifs que les comparateurs de prix à mon sens : les référenceurs font tout pour positionner leur site (ou ceux de leur client) sur les premières pages des moteurs.

Commentaire de mathilde

27 avril 2011 à 11:32 AM

Le travail des référenceurs est effectivement d'optimiser des pages pour qu'elles ressortent sur les premières pages des moteurs. Mais Google se veut objectif : il faut les premiers résultats qu'il propose soient pertinents pour l'internaute. Sinon l'internaute n'utilisera plus Google.
Ensuite, je pense que les moteurs sont plus objectifs que les comparateurs, ne serait-ce parce qu'ils sont exhaustifs, ce qui n'est pas le cas des comparateurs de prix.

Commentaire de Bruleur de graisse

11 août 2011 à 05:26 PM

Les comparateurs de prix ne sont pas forcement objectif mais en tant que client on peux les utiliser pour ce faire une idée des tarifs pratiqués cela n'empêche pas de continuer ces recherches via google ou yahoo.

Commentaire de Benoiton

19 décembre 2011 à 05:16 PM

Impossible maintenant de faire la moindre recherche sans obtenir que des comparateurs de prix même en faisant "-comparateurs", alors que l'on cherche seulement des renseignements techniques sur des nouveaux produits.
Cela fait que le moteur de recherche ne sert plus à rien, sinon à m'énerver !
Je regrette l'époque où mes recherches aboutissaient.
Il n'y a plus d'espoir, apparemment, puisque les moteurs de recherche ont leurs propres comparateurs !

Commentaire de chantal

1 mars 2012 à 01:40 AM

le sujet n'est pas récent.. mais je voudrais éclaircir un point sur les comparateur de prix : mon catalogue (via ugal) est présent sur leguide.com et ceci gratuitement ! qu'en est-il des autres comparateurs de prix ? merci pour vos réponse

Commentaire de Mathilde

1 mars 2012 à 08:59 AM

merci Chantal pour votre commentaire. Pourriez-vous nous donner des retours par rapport à votre présence sur Le Guide? Est-ce que cela donne des visites et des commandes?

Commentaire de cpourl

1 mars 2012 à 02:18 PM

je suis satisfaite.. j'ai des visites, et dernièrement 2 commandes, c'est toujours cela.. j'ai lu sur internet que certains ont reçus de la part de Leguide.com des factures correspondants à des clics sans commande..?? connaissez-vous d'autres comparateur gratuit ?

Commentaire de thierry

20 avril 2015 à 07:28 AM

Au lancement d'un site ecommerce les comparateurs peuvent s'inscrire comme un levier incontournable a l'aquisition client et, c'est vrai, génèrent rapidement du chiffre d'affaire mais gare à bien segmenter le flux d'offre qu'on y envoie. Certains de nos clients se sont vite rendu compte qu'ils étaient en réalité perdants et recevaient parfois des factures astronomiques de certains comparayeurd qui repartissent volontairement les offres et donc le volume de clics entre plusieurs de leur site et pas forcément les meilleurs. Il faut bien choisir ses comparateurs, ne pas croire qu'en les multipliant vous multiplierez le chiffre d'affaire, n'envoyer qu'une partie de votre catalogue et principalement celle des articles où vous margez le plus.

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL