Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Nom de domaine, DNS et Registrar

15 octobre 2007

Mathilde

nous offrons chez UGAL un service complet, l'idée étant de fournir un outil qui permette de mettre du contenu sur son site web sans avoir à se soucier des problèmes techniques, à savoir les problèmes liés au nom de domaine et à l'hébergement.

Cela dit les questions fusent sur le nom de domaine et nos clients sont un peu perdus dans la nébuleuse des registrar, hébergeur et autres DNS. Ce billet a pour objectif d'expliquer simplement comment ça marche.

 

Un nom de domaine, ça vous l'avez vous l'avez compris, c'est la chaîne de caractères qu'il faut saisir dans un navigateur pour arriver sur un site internet. En général, le nom de domaine est précédé des fameux www et se termine par une une extension, l'extension ". com" étant la plus courante.
  • www.monsite.com
  • www.tonsite.fr
  • www.sonsite.net
A noter qu'il n'est pas obligatoire d'avoir un nom de domaine pour avoir un site internet. Un site internet est composé d'une ou plusieurs pages. Celles ci sont stockées (ou hébergée) sur un serveur web. Ce serveur web est comme tout ordinateur doté d'une adresse IP.
L'adresse IP est une chaîne de caractères numériques. Chaque ordinateur possède une adresse IP unique. Les adresses IP sont données par les fournisseurs d'accès à Internet ( Free, Orange, Neuf etc..).
Pour accéder à un site web, il suffit donc d'en connaître l'adresse IP du serveur où il et hébergé. Cela dit il est beaucoup plus pratique de donner comme adresse "www.apple.com" que "17.112.152.32", d'où l'existence des noms de domaine.
Un système appelé DNS permet de relier les deux . Le DNS permet donc de transcrire le www.apple.com en 17.112.152.32 (17.112.152.32 étant l'adresse IP du serveur Apple)

Registrar, quel prestataire choisir?

Pour pouvoir utiliser un nom de domaine, il faut le déposer auprès d'un organisme international (l’ICANN pour presque toutes les extensions) et l'AFNIC (pour la France et l'île de la Réunion). Ces organismes s'occupent de la gestion administrative et technique des noms de domaine, mais ne traitent pas les demandes d'enregistrement. Pour ce faire il faut s'adresser à des « registrars » agréés par ces organismes.

Entre ceux qui qui "offrent" des sous-domaine gratuits et ceux qui facturent à prix d'or un dépôt qui ne coûte presque rien, il est difficile de s'y retrouver. Les tarifs appliqués varient d'un registrar à l'autre sans réelle justification. Il est important de regarder l'ergonomie du registrar et l'aide qu'il peut apporter dans la gestion des DNS. Les extensions en ".com" , ".info", ".net" peuvent être déposées rapidement auprès de la plupart des registrars. Une extension en ".fr" doit faire l'objet d'une approbation de l'AFNIC. La procédure est du coup plus longue (surtout lors de transfert) et plus chère. Si l'Afnic prône pour l'utilisation d'un nom de domaine en ".fr", nous ne le recommandons pas spécialement. Il est à nos yeux plus important d'avoir un nom en ".com" qu'avec n'importe quelle autre extension. (cf autre billet). Donc vérifiez d'abord la disponibilité du ".com" avant de vous lancer dans le dépôt d'un ".fr".

Les agréés
Il est préférable de déposer son nom de domaine directement auprès d'un organisme agréé ICANN ou AFNIC et de le faire à partir d'une adresse email à laquelle on aura toujours accès. En effet on a besoin d'effectuer des modifications sur son nom de domaine ou simplement besoin de prolonger son dépôt (la durée d'un dépôt est limitée). Pour ce faire, il faut pouvoir s'adresser au registrar. Or, lors d'un dépôt, vous associez une adresse e-mail au compte qui enregistre le nom de domaine. C'est à partir de cet e-mail qu'il faut envoyer les demandes de modifications souhaitées. Si vous n'avez plus accès à cet e-mail, toute modification est quasi impossible, ou du moins difficile.
Gandi a une forte part de marché en dépôt de nom de domaine ".fr" (12 euros H.T par an). Pour les autres noms, nous recommandons Godaddy (jusqu'à 6,95 dollars le ".com" pour un an).

Les autres
Il est normal de vouloir sous-traiter la gestion des noms de domaine à un prestataire: certains de nos clients ont déposé leur nom de domaine de leur côté (c'est facile). En revanche gérer le DNS (c'est à dire la corrélation entre l'adresse IP et le nom de domaine) n'est pas à la portée de tous. De plus il faut penser à renouveler les dépôts sous peine de perdre les noms.
Si vous confiez à une société la gestion de vos noms de domaine dans le cadre d'une prestation informatique globale, soyez particulièrement attentif aux Conditions Générales de Vente et aux conditions pour récupérer votre nom de domaine dans le cas d'une rupture de contrat. En effet certains de nos clients ont laissé des prestataires peu scrupuleux déposer leur nom de domaine. Ceux-ci sur-facturent la prestation (je rappelle que le dépôt d'un ".com" pour un an coûte moins de 10 dollars) et demandent lors de la rupture du contrat une somme démesurée pour la récupération du nom de domaine. C'est une façon ni élégante ni professionnelle de garder ses clients. On peut même appeler cela du chantage, n'ayons pas peur des mots. Bien sûr la loi protège les sociétés et les personnes devant les cybersquatteurs mais les procédures sont souvent lentes, coûteuses et les gens peu informés.

Que se passe-t-il si je ne renouvelle pas mon nom de domaine?

Avant que la période de dépôt soit échue, le registrar envoie un email à la personne ayant déposé le nom afin qu'elle fasse le nécessaire. En cas de non renouvellement, le nom de domaine est mis de côté pendant une période de 2 mois environ. Pendant cette période, l'ancien acquéreur peut reprendre son nom mais le dépôt fait l'objet d'une facturation supplémentaire (150 euros environ). Au terme de cette période de 2 mois le domaine est remis dans le public. Théoriquement c'est le premier qui se manifeste qui peut l'obtenir. En réalité, certaines sociétés ont accès aux informations avant le public et peuvent donc acquérir des noms avant que le commun des mortels soit au courant de leur disponibilité.

Liens utiles

  • pour tout savoir sur un nom de domaine, notamment par qui il a été déposé (whois) : www.ajax.dns
  • pour vérifier la disponibilité d'un nom de domaine en .com, .net ou .org : instantdomainsearch
  • pour vérifier le disponibilité d'un nom de domaine en .fr: www.afnic.fr/

Commentaire de Fred Bittoun

17 décembre 2007 à 10:59 AM

Pourquoi ne pas parler de EU.ORG par exemple pour avoir son propre domaine gratuitement (de la forme YOURDOMAIN.EU.ORG)
Pourquoi ne pas parler de XNAME.ORG pour ci qui est de services DNS gratuits avec une console de gestion très pratique dans laquelle vous pouvez gérer vos enregistrements type A, CNAME et bien sûr MX pour les serveurs de messagerie de chacun de vos domaines.
C'était juste un peu de pub pour des services VRAIMENT gratuit et sans pub justement.
Bien cordialement
Fred

Commentaire de Mathilde

17 décembre 2007 à 05:05 PM

Merci pour votre commentaire. Le billet n'a pas pour objectif de comparer tous les registrars, il existe des sites qui le font très bien, mais plutôt d'expliquer ce que c'est et comment cela fonctionne.
Nous utilisons Gandi et Godday qui sont certes payants mais qui en échange assurent une garantie de service. A nos yeux il n'est pas judicieux d'utiliser des services gratuits pour les DNS dans le cadre d'une utilisation professionnelle, c'est pourquoi nous ne conseillerions pas Xname.
Cordialement
Mathilde

Commentaire de Paul PETIT

5 mars 2008 à 03:51 PM

Merci pour ce billet : c'est très clair

Commentaire de Pascal Allard

24 avril 2008 à 04:42 PM

Bravo. Vos explications sont très clair. Bravo aussi pour votre blog.

Commentaire de Acheter nom de domaine

21 mars 2012 à 11:53 AM

Excellent article et bonne information à lire ou apprendre. Un grand merci à vous ;) ;)

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL