Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Quotatis: vous avez dit devis?

27 août 2007

Mathilde

QuotatisEn attendant de récolter les fruits des petits grains semés sur d'autres forums que Forum Marketing , (lequel nous apporte cela dit quelques visites par semaine tout de même), nous essayons d'autres leviers pour faire connaître notre solution. J'ai ainsi entendu parler de QUOTATIS, une entreprise mettant en relation les demandeurs et les offrants, moyennant rémunération.

Le modèle économique est simple:

Quotatis achète des mots clés, par exemple "création de site pour plombiers". Quotatis enregistre les demandes de devis de leurs visiteurs et vend ces demandes de devis à des entreprises de façon non exclusive. A première vue le site est clair, les tarifs appliqués corrects..pour peu que l'on transforme quelques devis. Or tout ce qui ni brille n'est pas or...

L'ouverture de compte

A vrai dire j'aurais du me méfier dès le début lors de l'ouverture de compte. Quand j'ai vu le binz que c'était vu que je ne rentrais pas dans les cases. UGAL est une SARL en cours d'immatriculation qui s'appuie en effet sur la société américaine UGAL.net LLC en attendant d'être définitivement immatriculée.
Face à "ce cas" les prestataires ont deux solutions:

  1. facturer la SARL en cours d'immatriculation en TTC
  2. facturer la LLC qui elle existe en HT

Si on a plus de 2 neurones dans le cerveau, ça doit être relativement facile à comprendre. J'ai commencé à expliquer le bazar à mon premier interlocuteur, appelons-le Martin. Or le Martin était un stagiaire. L'avantage c'est qu'il se donnait beaucoup de mal. L'inconvénient c'est qu'il n'avait pas d'une part aucun poids dans la boîte et que d'autre part sa présence était limitée à quelques jours.
J'évoquais donc à Martin mon statut juridique (je n'ai pas de KBis mais une Registration américain) et l'interrogeais sur les éléments mis en place par QUOTATIS pour trier les devis. Par exemple UGAL s'adresse uniquement aux professionnels (association, TPE, PME, Professions Libérales). Je ne voulais donc pas recevoir de demande de création de site personnel.

Bref le Martin commence par m'envoyer le formulaire pré-rempli du client précédent, puis un pdf vide à remplir (à la main) et à faxer tout en cherchant en interne les réponses à mes questions. Et puis silence radio quand le vrai commercial, le titulaire me rappelle au bout de 2 semaines.

Appelons-le Ben. Et de se présenter et d'être surpris de ne pas avoir reçu mon dossier. Je recommence l'histoire de puis le début. A son ton, on sent que Ben est un commercial, sûr de lui qui connaît les basiques. Je reformule, je donne du bonjour Madame et à votre service, je rassure la clientèle. Ben est censé revenir vers moi, après s'être renseigné auprès des autorités compétentes, à savoir le service comptabilité, appelons-le la compta. Il revient vers moi (il devait être en phase "relance des prospects")..pour s'étonner à nouveau de la non réception de mon dossier.Ah les beaux parleurs ne sont pas toujours efficaces dans le suivi des dossiers, soit. Je lui explique ( troisième fois) mon cas et lui dit de se bouger les fesses si il veut toucher sa commission. Le ton monte certes mais cela faisait trois semaines que j'attendais l'ouverture de compte, j'aurais dû me méfier je vous dis. A vrai dire je sentais bien que c'était un peu foutu d'avance mais payer 260 euros pour 15 devis et un bon sujet de blog, cela valait le coup d'essayer.

Suite à sa relance, Ben se contente de donner mes coordonnées téléphonique à la comptable de QUOTATIS qui m'appelle le lendemain et à qui je dois expliquer (quatrième fois) mon cas. On va y arriver. Bon la comptable , comme toute bonne comptable, est méfiante et butée. Celà-dit Géraldine, appelons-la Géraldine, a le mérite comprendre le principe des ventes à l'export et m'explique qu'elle doit demander à son chef, le DAF, les conditions d'ouverture d'un compte à l'export. Je l'invite à revenir vers moi par e-mail et après quelques petits détails, je reçois enfin mon premier devis le 25 juillet 2007, soit exactement 1 mois après ma première conversation avec Martin.

Commentaire de mesta

26 décembre 2013 à 08:31 PM

C'est des PIRATES ,des menteurs et vendeurs de vents. il mentes ,triches et vende les prospects bidon.

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL