Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

Site internet en plusieurs langues

19 novembre 2009

Mathilde

A part les geeks qui consultent tous des sites en anglais, les internautes ont plutôt tendance à surfer dans leur propre langue. Un français ira plutôt acheter des produits sur un site en français que sur un site allemand. Il et donc important de proposer du contenu dans la langue des personnes à qui on s'adresse.

Si on a une clientèle internationale, il faut se poser la question de décliner son site internet dans d'autres langues. Les sites à vocation touristique qui attirent par défaut une clientèle étrangère (les hôtels par exemple) l'ont bien compris et ont très souvent des sites disponibles dans plusieurs langues (anglais, espagnol, français..). En général les différents sites sont accessibles depuis un petit drapeau sur la page d'accueil.

Si vous êtes artisan et que vous avez un site vitrine pour attirer une clientèle locale une seule langue suffit. Si vous vendez en ligne, Internet est une opportunité de toucher une clientèle internationale sans se déplacer, surtout quand on vend des produits locaux ou des créations uniques.

Voilà donc quelques conseils pour créer un site internet multilingue de façon optimale, avec des exemples de choses à faire et à ne pas faire.

Site internet en plusieurs langues

Ne jamais mélanger plusieurs langues sur un même site.

Mélanger plusieurs langues sur le même site internet complique la navigation pour l'internaute: l'internaute francophone ne veut lire que du contenu en français quand l' anglophone s'intéresse exclusivement au contenu en anglais. La présence imposée de liens vers des pages dans une autre langue ne sert à rien, bien au contraire. Regardez l'exemple ci-dessous:

  • La barre de navigation (menu) est vite encombrée si on duplique les pages. Dans l'exemple ci-dessus on atteint vite la limite en largeur si on a 4 pages en plus de la page d'accueil:
    A propos - Produits - Actu - Contactez-nous
    +
    About us - Products - News - Contact us.
  • Si on peut dupliquer le contenu, on ne peut pas dupliquer la structure puisqu'on n'a qu'un site. Résultat, on ne dispose que d'une seule page d'accueil et que d'une seule langue principale, comme celle utilisée pour le bouton "rechercher" dans notre exemple.
  • Résultat:
    - sur la page d'accueil on doit mettre du contenu dans les deux langues
    - on doit faire un choix entre "rechercher" et "search".

Côté référencement, mélanger plusieurs langues sur un même site n'est vraiment pas conseillé. Quand Google indexe votre site, il tient compte de la langue utilisée. Si l'internaute cherche en français, il sera redirigé vers des sites en français. Si votre site mélange plusieurs langues vous ressortirez moins bien car, de la même façon que l'internaute aura du mal à naviguer dans votre site, Google aura du mal à s'y retrouver pour indexer le contenu en fonction de la langue employée.

Utiliser un encodage UTF8

Au départ les langages informatiques était basé sur l'alphabet anglais. Le Web lui se doit de supporter n'importe quel système d'écriture de langues. UTF8 est la norme d'encodage qui permet d'afficher correctement toutes les langues. Si l'encodage de caractère utilisé pour votre site n'est pas UTF8, la rue du Théâtre perdra ses accents:

Si vous avez une boutique en ligne, il faut donc que vous choisissiez l'encodage UTF8 dans les préférences de votre compte Paypal afin que Paypal puisse encoder l'information correctement quand il la remonte dans votre back-office.

Comment signaler les différentes langues sites

La très mauvaise idée est de faire une "splash page" autrement dit une page intermédiaire sur laquelle l'internaute choisit dans quelle langue il veut naviguer. Une splash page oblige le visiteur de faire un clic supplémentaire pour accéder au contenu. Il est à peine arrivé que vous risquez de le perdre, en tout cas vous en perdrez en route c'est garanti. De plus, une fois qu'il a choisi une langue, il ne peut plus accéder aux autres langues du site. La Splash page est une grossière erreur ergonomique.

Il y a deux méthodes, celle des drapeaux et celle du texte.

Le drapeau n'est pas conseillé car il représente un pays et non pas une langue. Pensez à l'internaute anglais qui doit cliquer sur un drapeau américain pour accéder au contenu dans sa langue. On peut toutefois utiliser le drapeau si on est représenté dans plusieurs pays et quand on s'adresse à un marché local comme c'est le cas pour UGAL, présent aux États-Unis et en France.

Les hôtels utilisent souvent les drapeaux car c'est une illustration graphique qu'on trouve facilement et qui ne prend pas beaucoup de place. Mais, dans leur cas, mettre le drapeau d'un pays, c'est s'adresser aux citoyens d'un pays en particulier et non pas à toutes les personnes qui parlent la même langue que le pays en question.

La solution la plus universelle consiste à mentionner les différentes langues par du texte dans la bannière (English, Français, Deutsch..).

Noms de domaine et URL

Avoir plusieurs sites correspond à en dupliquer la structure pour pouvoir avoir une page d'accueil et une langue principale pour chaque site. Il est bien sûr possible d'utiliser un nom de domaine différent pour chaque site mais ce n'est ni obligatoire, ni conseillé.

En effet, dans les nombreux critères dont tient compte Google pour évaluer votre site, il existe une sorte de note globale sur le nombre de pages rattachées au domaine et au nombre global de visites sur le domaine. Utiliser le même domaine pour tous les sites permet de consolider les visites globales aux yeux des moteurs.

En général on consolide sur le .com, quelques exemples

  • le site UGAL en français (http://fr.ugal.com) est un sous-domaine de ugal.com
  • mais aussi http://www.apple.com/la/ pour Apple Guatemala
  • http://www.adidas.com/dk/ pour Adidas Danemark etc.

Cette méthode permet d'avoir un site pour chaque pays ou pour chaque langue sans pour autant devoir déposer un nom de domaine par pays. Si ugal.be n'est pas disponible, je peux héberger mon site sur http://be.ugal.com. Après rien n'empêche d'acheter les noms de domaine locaux et de les rediriger vers les sous domaine: ugal.fr pointe ainsi sur http://fr.ugal.com, adidas.dk vers http://www.adidas.com/dk/, etc..

A noter qu'il est tout à fait possible de diriger automatiquement l'internaute sur une page d'accueil en fonction de là où il se trouve: chaque ordinateur a une adresse IP qui est publique et qui permet de savoir d'où vient l'internaute. Personnellement je n'aime pas trop ce système et préfère donner le choix à l'Internaute.

Importance de l'hébergement

Certains puristes du référencement pensent que la localisation géographique  du serveur a une importance: un site hébergé en France serait mieux positionné dans les résultats de recherche français qu'un site hébergé ailleurs. Je ne suis pas convaincue de l'importance du facteur hébergement et de toutes façons cela semble difficilement applicable pour les entreprises ayant plusieurs antennes: en général les services informatiques sont centralisés et les sites sont hébergés au même endroit.

Ce qui est vraiment important c'est de ne pas mélanger les langues afin de faciliter le travail des moteurs.

Voir aussi:

Commentaire de Bruno

2 mars 2010 à 08:46 AM

bonjour,
je souhaite commencer la version anglaise de notre site
http://www.kdostation.fr/
je vais utiliser kdostation.com pour l'anglais avec choix des langues en texte dans la bannière
pouvez-vous me dire comment procéder pour avoir la copie du site actuel et l'activer une fois prête ?
merci !

Commentaire de olivier

3 septembre 2012 à 01:14 PM

Bonjour,
Je suis en réflexion pour le lancement d'un site multi-langues (eboutique pour produits locaux). Je trouve vos conseils très intéressants et pertinents (merci :) mais je ne comprends pas qq chose => vous dites :
1/ "Côté référencement, mélanger plusieurs langues sur un même site n'est vraiment pas conseillé. Quand Google indexe votre site, il tient compte de la langue utilisée. Si l'internaute cherche en français, il sera redirigé vers des sites en français. etc..."
2/ Noms de domaine et URL : (...) "Utiliser le même domaine pour tous les sites permet de consolider les visites globales aux yeux des moteurs. (...) etc"
Ces deux infos ne sont-elles pas contradictoires ??
> si je ne mélange pas les 2 langues sur mon .com, cela veut dire que la version anglaise de mon site sera par exemple indexée sur un nom de domaine propre en .uk (l'espagnol en .es, l'allemand en .de, etc). Mais, aux yeux de Google, je ne "globalise" alors pas l'ensemble de l'activité de mes sites (ce que vous déconseillez).
> si mon site anglais est un "sous-domaine" de mon site français, google va se mélanger les pinceaux entre les 2 langues (ce que vous déconseillez aussi).
Ou bien la présence de "sous-domaines" clairs (adresses URL avec /de ou /es ou /uk) permet à google de bien noter que ce sont des sites distincts mais que l'ensemble constitue pourtant une activité globale jouant en la faveur du .com ??...
Merci bcp de votre retour et de vos éclaircissements :))
Cordialement,
Olivier

Commentaire de mathilde

3 septembre 2012 à 01:24 PM

bonjour Olivier

il faut 2 sites séparés, c'est clair. Pour consolider les visites sur un seul domaine (tout en gardant 2 sites différents), il faut faire de sous domaines.

Par exemple la version française d'UGAL est hébergée sous fr.ugal.com. En espérant avoir répondu à vos questions

Commentaire de olivier

3 septembre 2012 à 01:42 PM

bonjour Mathilde, merci de votre réponse si rapide !!! :)
...mais je ne comprends tjrs pas très bien ce que vous préconisez :(
=> qd vous dites "qu'il faut deux sites séparés", cela veut dire acheter un ndd pour chacune des langues ? (j'ai cru comprendre que non...)
Ou simplement, bien séparer les pages Fr et En dans mon arborescence mais tout faire cohabiter sous mon .com général en donnant des adresses url claires pour chacune des 2 langues (les fameux sous-domaines).
En fait, je crois que je ne comprends pas bien la notion technique de "sous-domaines" => ce sont des ndd à part entière (achetés en tant que tels) ? ou bien juste des adresses url particulières que l'on nomme afin de bien structurer l'arborescence du .com ? (auquel cas google ne se mélange pas les pinceaux en détectant 2 langues différentes dans un seul site...).
Je suis dsl de ne pas bien comprendre... (merci bcp pour votre patience !!)

Commentaire de mathilde

3 septembre 2012 à 01:54 PM

pas de problème.
En fait vous confondez SITE et DOMAINE.
En général c'est un site pour un domaine (Ma Societe = masociete.com) mais vous pouvez avoir plusieurs sites hébergés sous le même domaine, c'est souvent le cas des blogs hébergés sur les plateformes gratuites (societe.wordpress.com) On peut aussi avoir un site sans domaine (et donner l'adresse IP du serveur où le site est hébergé)

Commentaire de mathilde

3 septembre 2012 à 01:59 PM

pour les sous-domaines: cf la définition de Wikipédia (plus clair que moi)
Il est possible de définir des sous-domaines dans un domaine. L'un des sous-domaines les plus répandus est « www », mais il est possible d'utiliser n'importe quelle suite de caractères satisfaisant les conditions générales de rédaction des noms de domaine. Par exemple, tour-eiffel.paris.fr est un sous-domaine de paris.fr.

Commentaire de Marion

23 août 2013 à 11:43 AM

Bonjour,

Notre site est en cours de construction et tout comme Bruno, nous aimerions en créer une copie et créer un lien vers une version anglaise sur le même site.
Pourriez-vous, svp, m'en expliquer la procédure?

D'avance merci,

Commentaire de Mathilde

26 août 2013 à 09:59 AM

Bonjour Marion

cela dépend du logiciel que vous utilisez. Chez UGAL nous dupliquons les sites et ensuite pour faire un lien dans les barres de navigation, il faut procéder comme expliqué ici : http://fr.ugal.com/support/organisez-vos-barres-de-navigation

cordialement
Mathilde

Je crée mon site

Essayez UGAL gratuitement pendant 1 mois

Sans engagement

La newsletter UGAL